Edito du mois

 
 
Retour à la liste des éditoriaux

Anciens éditoriaux

Avril 2012

Jeu de casse tête

Enrichir un groupe nominal avec les adjectifs verbaux


Pour preuve que la grammaire n’est pas affaire de certitude, abordons aujourd’hui le participe présent et l’adjectif verbal.
Le principe paraît fort simple puisqu’il conduit à écrire le participe présent de la même manière que l’adjectif ou le nom correspondant. Toutefois, l’orthographe peut permettre de différencier ces deux catégories de mots. Il en va ainsi avec adhérant-adhérent, affluant-affluent, communiquant-communicant, convainquant-convaincant, convergeant-convergent, divergeant-divergent, émergeant-émergent, équivalant-équivalent, excellant-excellent, fatiguant-fatigant, négligeant-négligent…
La question de l’accord mérite quelque peu de développement. Tout simplement, l’invariabilité du mot est attachée au participe présent, sa variabilité à l’adjectif. Effectivement, l’adjectif variant à l’écrit en genre et en nombre, la règle s’impose d’elle-même. Les activités ménagères, épuisant la femme... Les activités ménagères, épuisantes pour la femme…
Le participe présent est invariable quand le mot est ou peut être précédé de en ou de aller, a un complément d’objet, est accompagné d’une négation, est suivi d’un adverbe, est suivi d’un complément circonstanciel. Mais il se dit : les ayants droit, toutes affaires cessantes, séance tenante…
L’adjectif variera quand le mot est épithète, attribut après être, sembler, paraître…,



Valérie Lombard

Manifestations

Au 16/05/2021 :
> Exposition de Mary Agnes Vaillant (Vongnes)
> Festival La Marmaille (Bellegarde sur Valserine )
> Spectacle "marionnettes et musique" (Seyssel)
Découvrez toutes nos manifestations !

Petites Annonces

Journal en ligne

avril 2014