Edito du mois

 
 
Retour à la liste des éditoriaux

Anciens éditoriaux

Juillet 2010

Un paradoxe douloureux

Qu’elles soient actives et imposent un effort physique, séjours et treks en tout genre ou plus simplement une balade en montagne…ou qu’elles soient passives, plutôt culturelles, les vacances sont là. Le temps est donc à l’optimisme. Comme un antidote aux frustrations de toute origine, les congés et les myriades de loisirs qu’ils permettent d’approcher ne peuvent que renforcer ce sentiment. Mais l’actualité révèlera encore de grandes disparités. Exit les vacances de stars, les vacances tout court pour des centaines d’enfants. Un enfant sur trois ne partira pas en vacances. Pas forcément indispensable en matière de conditions de vie, les loisirs participent pourtant à leur bien être. Et l’améliorer reste la motivation la plus universelle des parents. Ainsi, pour que leurs vacances ne se limitent pas le plus souvent à la télévision, des associations se mobilisent et prennent le relais. Cette pauvreté infantile n’est qu’un fléau de plus, ressenti de plus en plus comme une contradiction : elle existe aujourd’hui au milieu de l’abondance ! Le Discours sur la misère de V. Hugo semble avoir traversé le temps. Encore un triomphe des inégalités qui révolte la conscience et bafoue le pacte social.

Valérie Lombard

Manifestations

Au 15/12/2018 :
> ATELIER DO IN auto massage (Belley)
> CERCLE DE FEMMES (Belley)
> MARCHE DE NOEL (Virieu le Grand)
Découvrez toutes nos manifestations !

Petites Annonces

Journal en ligne

avril 2014